• METRAZIF :  Nos missions

4 missions au service d’une stratégie globale de prévention :

  • Mener des actions en santé au travail en entreprise, dans le but de préserver la santé physique et mentale de travailleurs ;
  • Conseiller les employeurs, les travailleurs et leurs représentants sur les dispositions et mesures nécessaires afin d’éviter ou de diminuer les risques professionnels, et d’améliorer les conditions de travail ;
  • Assurer la surveillance de l’état de santé des travailleurs ;
  • Participer au suivi et à la traçabilité des expositions professionnelles et à la veille sanitaire.

SUIVI MÉDICAL

Les équipes médicales de la METRAZIF, Médecins spécialistes en Médecine du Travail, infirmières de santé au travail et leurs assistantes assurent la surveillance médicale des salariés.

Les examens médicaux permettent de recueillir des informations sur la santé des salariés et de faire le lien entre leur santé et leur situation de travail. Ces examens permettent, à la fois de proposer des mesures individuelles appropriées, et de recueillir des informations utiles pour l’action en milieu de travail.

Ces examens médicaux peuvent donner lieu à :

  • Des conseils en matière de prévention des risques professionnels (équipements de protection , hygiène …)
  • La prescription ou la réalisation d’examens complémentaires (audiogrammes, épreuves fonctionnelles respiratoires ..)
  • Des actes de prévention en lien avec les caractéristiques du poste de travail occupé ( vaccinations …)
  • Des orientations médicales vers d’autres spécialistes (ophtalmologiste, orl)

Les examens médicaux donnent nécessairement lieu à un compte rendu porté au dossier médical, et, le plus souvent, à la délivrance d’une fiche d’aptitude.

Les différents types de visites :

La visite à l’embauche doit être réalisée avant l’embauche ou avant l’affectation au poste et en tout état de cause dans un délai qui n’excède pas trois mois à compter de la prise effective du poste de travail.

Certains salariés bénéficiant d’un suivi individuel renforcé bénéficieront d’une visite d’aptitude, qui sera réalisée par un médecin du travail ou un collaborateur médecin et renouvelée périodiquement.

Les salariés ne devant pas faire l’objet d’examen médical d’aptitude bénéficieront d’une visite individuelle d’information et de prévention, réalisée par un professionnel de santé de l’équipe pluridisciplinaire qui peut décider de l’orientation vers le médecin du travail si la situation le justifie.

Le salarié est informé sur les risques professionnels, les mesures de prévention et les modalités de suivi de son état de santé.

Les visites périodiques  Les  modalités du suivi périodique de l’état de santé des salariés sont déterminées en fonction des risques professionnels encourus, de l’âge, de l’état de santé, des conditions de travail.

Les visites supplémentaires - Elles comprennent les visites médicales de reprise (après un arrêt de travail de 30 jours) et de pré-reprise (pendant l’arrêt de travail pour faciliter le retour au poste).

Par ailleurs tout salarié peut bénéficier, indépendamment de son examen périodique, d’une visite médicale à sa demande, à celle de son employeur, ou à celle de son médecin du travail.

ACTIONS SUR LE MILIEU DE TRAVAIL

Evaluer et prévenir les risques professionnels par :

  • Les visites d’entreprises et les études de poste
  • La rédaction des fiches d’entreprises
  • L’analyse des fiches de données de sécurité

Recenser les besoins des entreprises

Conseiller, informer, former, mesurer dans les domaines suivants :

  • Métrologie : Bruit, vibrations, éclairage, température, Hygrométrie, produits chimiques
  • Ergonomie : Postes ou espaces de travail, Handicap et adaptation de postes
  • Toxicologie : Fiches de données de sécurité, substances cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction, mesures atmosphériques
  • Sécurité : Législation, prévention des accidents de travail et maladies professionnelles, équipements de protection individuelle
  • Formation : Secourisme (sauvetage secourisme du travail) ; gestes et postures.
  • Santé publique : Alcool, tabac, drogue, vaccinations, hygiène générale, hygiène alimentaire
  • Maintien dans l’emploi : Collaboration avec la cellule de maintien dans l’emploi, ohé prométhée (adaptation de poste, reclassement interne ou externe à l’entreprise)

Assister en tant que membre de droit et avec voix consultative aux réunions du CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail)

ACTIONS DE SANTÉ PUBLIQUE

Le service de santé au travail METRAZIF en tant que professionnel de santé apporte une contribution importante à la veille sanitaire, et participe à une fonction d’alerte par la production de données sanitaires :

Formation, information au sein des entreprises et au cours des visites médicales (plan canicule, conduite à tenir en cas de pandémie  grippale, loi anti-tabac, harcèlement moral)

Plan d’activité se référant aux objectifs du Plan Santé Travail, Plan Santé Environnement, Plan Santé Cancer.

Relais des journées thématiques nationales (mise à disposition pour les entreprises et leurs  salariés de brochures, dépliants, lettre semestrielle)

RESEAU EXTERNE

Afin de mener à bien ses différentes missions, la METRAZIF est  en collaboration étroite avec :

  • Les médecins généralistes
  • Les médecins spécialistes
  • Les médecins conseil de la sécurité sociale
  • Les médecins inspecteurs régionaux du travail et de la main d’œuvre
  • Les services de pathologies professionnelles (Hôpital Lyon sud et CHU de Grenoble)
  • Le laboratoire de toxicologie du CHU de Grenoble
  • L’INRS (institut national de recherche et de sécurité)
  • L’INVS (institut de veille sanitaire)
  • Le service de prévention de la CARSAT
  • La MDPHI, SAMETH (Service d’Appui au Maintien dans l’Emploi des Travailleurs Handicapés), OHE Prométhée et l’AGEFIPH (agence nationale de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des handicapés)
  • Le réseau des assistantes sociales de l’Isère
  • Le CISME (Centre Interservices de Santé et de Médecine du travail en Entreprise) : Organisme fédérateur de tous les Services de santé au travail en France

 

La modernisation de la médecine du travail

Les principes / les évolutions

  • LE MEDECIN DU TRAVAIL DEMEURE AU CENTRE DU DISPOSITIF AVEC UN ROLE RENFORCE

Animateur et coordinateur d’une équipe pluridisciplinaire, le médecin du travail voit ses missions explicitement complétées, notamment par l’aide à l’évaluation des risques dans l’entreprise. Le médecin du travail dispose par ailleurs d’une plus grande liberté pour fixer le rythme et le contenu des visites individuelles. Le suivi de l’état de santé est réalisé par lui-même ou par un infirmier sous protocole médical.

Mais le médecin du travail sera à tout moment accessible à la demande du salarié ou de l’employeur.

  • TOUS LES SALARIES SONT PRIS EN CHARGE PAR UN PROFESSIONNEL DE SANTE DES L’EMBAUCHE

Tous les salariés seront pris en charge par un professionnel de santé dès l’embauche : soit lors d’une visite d’information et de prévention, assurée notamment par un infirmier du travail, soit, s’il existe des risques particuliers, lors d’une visite médicale, avec délivrance d’un avis d’aptitude, assurée par un médecin.

  • CHAQUE SALARIE SERA SUIVI PAR UN PROFESSIONNEL DE SANTE AVEC UNE PERIODICITE ADAPTEE A SA SITUATION

Il ne pourra pas s’écouler plus de 2 ans entre deux rendez-vous avec un professionnel de santé au travail si des risques particuliers sont identifiés et plus de 5 ans dans les autres cas. La périodicité sera adaptée sur décision du médecin du travail en fonction de l’âge, de l’état de santé et des risques du poste. La liste des risques particuliers est définie réglementairement, mais peut être complétée par l’entreprise qui motive sa déclaration avis pris du médecin du travail.

  • LE SUIVI DE L’ETAT DE SANTE DES SALARIES SERA EQUIVALENT QUEL QUE SOIT LE CONTRAT

Pour les salariés qui enchaînent des contrats courts, chaque nouveau contrat de travail n’imposera plus une visite médicale. La fréquence des visites individuelles sera comparable à celle des salariés en CDI.

  • UNE PROCEDURE DE DECLARATION D’INAPTITUDE ET DE RECLASSEMENT DES SALARIES MODIFIEE

Selon la décision du médecin du travail, l’avis d’inaptitude sera délivré après une ou deux visites médicales. Dans ce dernier cas, la seconde visite intervient dans un délai maximal de 15 jours après la première.

 En pratique, pour déclarer un salarié inapte, le médecin du travail doit notamment avoir échangé avec le salarié et l’employeur afin d’épuiser toutes les solutions de maintien au poste de travail.

 En matière de reclassement des salariés, la charge de la preuve à apporter par l’employeur est allégée si le médecin du travail indique dans son avis que tout maintien du salarié dans un emploi serait gravement préjudiciable à sa santé ou que l’état de santé du salarié fait obstacle à tout reclassement.

  • UNE NOUVELLE PRODEDURE DE CONTESTATION DEVANT LE CONSEIL DES PRUD’HOMMES

La procédure de contestation des avis des médecins du travail se déroulera dorénavant devant le Conseil des Prud’hommes.

En savoir plus : 2017 Nouveau décret

dscf6637-largeur-400px

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCF7933

 

 

 

 

 

 

 

metrazif-fontaine-6686

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCF7990